Sammlung der Entscheidungen des Schweizerischen Bundesgerichts
Collection des arrêts du Tribunal fédéral suisse
Raccolta delle decisioni del Tribunale federale svizzero

Schuldbetreibungs- und Konkurskammer 7B.85/2005
Zurück zum Index Schuldbetreibungs- und Konkurskammer 2005
Retour à l'indice Schuldbetreibungs- und Konkurskammer 2005


7B.85/2005 /ech

Arrêt du 3 juin 2005
Chambre des poursuites et des faillites

Mme et MM. les Juges Hohl, Présidente, Meyer et Marazzi.
Greffier: M. Fellay.

A. ________ SA,
recourante,

contre

Commission de surveillance des offices des poursuites et des faillites du
canton de Genève,

avis d'enlèvement; effet suspensif,

recours LP contre l'ordonnance de la Commission de surveillance des offices
des poursuites et des faillites du canton de Genève du 1er juin 2005.

Considérant:

que le recours, transmis au moyen d'un télécopieur, ne peut être considéré
comme valablement déposé (ATF 121 II 252 consid. 4);
qu'il n'y a pas lieu, vu le sort à réserver au recours, d'impartir à la
recourante un délai pour réparer le vice, conformément à l'art. 30 al. 2 OJ;
que l'ordonnance attaquée, prise sur la base de l'art. 36 LP, refuse l'effet
suspensif à une plainte déposée par la recourante;
qu'une telle décision ne peut pas faire l'objet d'un recours au sens des art.
19 LP et 78 ss OJ (ATF 112 III 90 consid. 1 et arrêts cités; Pfleghard, in:
Geiser/Münch, Prozessieren vor Bundesgericht, ch. 5.26; P.-R. Gilliéron,
Commentaire de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite,
n. 16 ad art. 36 LP et n. 47 ad art. 19 LP);
que la seule voie de droit envisageable contre une telle décision est celle
du recours de droit public selon les art. 84 ss OJ (Flavio Cometta, Kommentar
zum Bundesgesetz über Schuldbetreibung und Konkurs, n. 17 ad art. 36 LP),
dont les exigences (art. 90 al. 1 let. b OJ) ne sont manifestement pas
respectées en l'espèce, de sorte qu'une conversion est exclue;
que la recourante se plaint à cet égard de ce que l'ordonnance attaquée,
contrairement à l'exigence posée à l'art. 20a al. 2 ch. 4 LP, n'indique pas
les voies de droit;
qu'elle ne peut toutefois prétendre de bonne foi ignorer les conditions et
les modalités de la voie de recours à saisir, vu le précédent jugé récemment,
soit l'arrêt 7B.227/2003 du 20 octobre 2003 (cf. Gilliéron, op. cit., n. 133
ad art. 20a LP et la jurisprudence citée);
que force est par conséquent de déclarer le recours contre l'ordonnance
attaquée irrecevable;
que dirigé contre l'avis d'enlèvement de l'office des poursuites, le recours
est également irrecevable;
que la décision immédiate sur le recours rend sans objet la demande d'effet
suspensif présentée par la recourante;

Par ces motifs, la Chambre prononce:

1.
Le recours est irrecevable.

2.
Le présent arrêt est communiqué en copie à la recourante, à l'Office des
poursuites de Genève et à la Commission de surveillance des offices des
poursuites et des faillites du canton de Genève.

Lausanne, le 3 juin 2005

Au nom de la Chambre des poursuites et des faillites
du Tribunal fédéral suisse

La présidente:  Le greffier: