Sammlung der Entscheidungen des Schweizerischen Bundesgerichts
Collection des arrêts du Tribunal fédéral suisse
Raccolta delle decisioni del Tribunale federale svizzero

II. Zivilrechtliche Abteilung, Beschwerde in Zivilsachen 5A.579/2008
Zurück zum Index II. Zivilrechtliche Abteilung, Beschwerde in Zivilsachen 2008
Retour à l'indice II. Zivilrechtliche Abteilung, Beschwerde in Zivilsachen 2008


Bundesgericht
Tribunal fédéral
Tribunale federale
Tribunal federal

{T 0/2}
5A_579/2008 / frs

Arrêt du 21 octobre 2008
IIe Cour de droit civil

Composition
M. le Juge Raselli, Président.
Greffier: M. Fellay.

Parties
X.________ SA,
recourante,

contre

Y.________,
intimé, représenté par Me Denis Cherpillod, avocat,

Office des poursuites de Lausanne-Est, 1006 Lausanne.

Objet
annotation d'une restriction du droit d'aliéner,

recours contre l'arrêt de la Cour des poursuites et faillites du Tribunal
cantonal du canton de Vaud, en qualité d'autorité supérieure de surveillance,
du 14 août 2008.

Considérant:
que dans le cadre d'une poursuite en réalisation de gage immobilier qu'il a
introduite contre X.________ SA, Y.________ a requis l'Office des poursuites de
Lausanne-Est d'inscrire une restriction du droit d'aliéner au sens de l'art. 90
ORFI sur la parcelle n° xxx de la commune de Z.________, propriété de la
poursuivie;
que l'office ayant rejeté sa réquisition, le créancier a porté plainte auprès
de l'autorité cantonale inférieure de surveillance qui, par prononcé du 7
décembre 2007, a admis sa plainte et a ordonné à l'office de requérir
l'annotation au registre foncier de la restriction du droit d'aliéner
sollicitée;
que la poursuivie a interjeté un recours contre ce prononcé, recours que la
Cour des poursuites et faillites du Tribunal cantonal vaudois rejettera par
arrêt du 9 mai 2008;
que l'office ayant décidé, le 5 février 2008, de faire procéder à l'annotation
de la restriction du droit d'aliéner litigieuse sans attendre l'issue du
recours, la poursuivie a déposé plainte contre cette décision;
que sa plainte ayant été rejetée, la poursuivie a soumis à nouveau à la cour
cantonale la question de l'annotation de la restriction du droit d'aliéner et a
conclu à l'allocation de dommages-intérêts;
que statuant sur ce recours le 14 août 2008, la cour cantonale a écarté
d'entrée de cause la conclusion en dommages-intérêts au motif qu'elle sortait
du cadre de la procédure de plainte et, sur le fond, elle a notamment considéré
que la question de l'annotation de la restriction du droit d'aliéner ne pouvait
plus lui être soumise, dès lors qu'elle avait déjà examiné et tranché cette
question dans son arrêt du 9 mai 2008;
que le recours en matière civile déposé par la poursuivie s'avère d'emblée
irrecevable dans la mesure où il porte sur les dommages-intérêts et la
légitimité de l'annotation litigieuse, questions qui ne pouvaient pas, ou plus,
faire l'objet de l'arrêt attaqué;
que pour le surplus, il ne répond manifestement pas aux exigences des art. 42
al. 2 et 106 al. 2 LTF;
qu'il convient dès lors de le déclarer irrecevable en procédure simplifiée
selon l'art. 108 al. 1 LTF, aux frais de son auteur (art. 66 al. 1 LTF);

par ces motifs, le Président prononce:

1.
Le recours est irrecevable.

2.
Les frais judiciaires, arrêtés à 700 fr., sont mis à la charge de la
recourante.

3.
Le présent arrêt est communiqué aux parties et à la Cour des poursuites et
faillites du Tribunal cantonal du canton de Vaud.
Lausanne, le 21 octobre 2008
Au nom de la IIe Cour de droit civil
du Tribunal fédéral suisse
Le Président: Le Greffier:

Raselli Fellay